Accueillir ou parrainer un chat FIV

Publié le par S.P.A Tourcoing

LOULOU - FIV positifTous nos chats présentés à l’adoption ont fait l’objet d’un dépistage FIV et FeLV par test sanguin pratiqué par un vétérinaire.

Le FIV (syndrome d’immunodéficience acquise du chat) est une maladie virale. Le rétrovirus FIV s’attaque aux défenses immunitaires du chat et le rend plus sensible aux maladies. Il n’existe pas de vaccin. L’unique moyen de lutter contre la prolifération de cette maladie est d’éviter la contamination.

Les modes de contamination
Le FIV touche fréquemment les chats vivant à l’extérieur, notamment les mâles non-castrés qui se bagarrent. La transmission s’opère par morsure profonde lorsque la salive ou le sang du chat contaminé entre en contact avec le sang de son adversaire. Une seule morsure suffit ! Le virus peut également être transmis par voie sexuelle, ainsi que de la chatte à ses chatons au moment de la naissance et par le lait maternel.

Le virus du FIV étant très fragile dans le milieu extérieur, il n’y a aucun risque de transmission par le jeu entre chats ou via les gamelles, les litières et le lieu de couchage. S’agissant d’une maladie spécifique au chat, les humains et les chiens ne peuvent en aucun cas être contaminés.

BLACKY - FIV positifLes symptômes
Le FIV pénètre dans certaines cellules de l'organisme du chat et peut y rester en sommeil durant plusieurs années au cours desquelles l’animal est porteur sain et ne présente aucun signe de maladie. Il est néanmoins définitivement positif.

Si le virus se réactive, il provoque une diminution de l’immunité qui rend le chat sensible aux virus et aux bactéries présents dans l’environnement. On observe alors un amaigrissement, une anémie, des accès de fièvre, des inflammations (otites, uvéites, gingivites, stomatites), une augmentation des ganglions, des problèmes respiratoires ou rénaux, des abcès, des cystites, des diarrhées chroniques, des troubles neurologiques, voire des cancers.

Il convient alors de traiter ces maladies dites « opportunes » avec soin afin d’assurer la meilleure longévité possible au chat.

BUFFALO - FIV positifAdopter un chat FIV positif
Un chat séropositif est tout aussi adorable que les autres et peut vivre très longtemps sans déclarer aucun symptôme. Rien ne le distingue des autres chats, sauf qu’il est plus sensible aux maladies.

Pour le protéger et éviter la contamination, il convient de :
- Le stériliser (ce qui est le cas de tous nos chats) ;
- Le garder à l’intérieur ;
- Le vacciner chaque année contre le coryza, le typhus et la leucose ;
- Le vermifuger 4 fois par an ;
- Le traiter régulièrement contre les puces ;
- Lui donner une alimentation de qualité ;
- L’amener chez le vétérinaire en cas de souci de santé, même minime car une petite infection peut rapidement s’aggraver chez un chat immunodéprimé.

GARGAMEL - FIV PositifPour éviter tout risque de contamination liée à d’éventuelles bagarres, nous n’acceptons les adoptions de chats FIV+ que dans les foyers n’ayant pas d’autre chat, ou ayant déjà un chat séropositif.

Si vous souhaitez ouvrir votre coeur à l’un de nos petits protégés qui a la malchance d’être FIV positif, nous vous invitons aux Week-ends des Oubliés que nous organisons régulièrement où vous pourrez adopter ou parrainer l’un d’eux. Vous pouvez par ailleurs le faire toute l’année aux heures d’ouverture du refuge.