Des chameaux dans la ville...

Publié le par S.P.A Tourcoing

Des chameaux échappés d'un cirque circulant en liberté dans les rues de Roubaix. D'aucuns s'en amusent, d'autres s'en émeuvent. La SPA s'en alarme.

Que font ces animaux exotiques en pleine ville dans les Hauts-de-France ? Ce monde tourne-t-il rond ou la lutte pour l'interdiction des animaux dans les cirques tourne-t-elle en rond ? Nombreuses sont les nations qui ont décidé de prohiber l'exhibition d'animaux, au moins sauvages, et son cortège de sévices sous les chapiteaux circassiens.

Ce genre de dysfonctionnement, dont les cirques ne se vantent pas, voire dont ils minimisent les conséquences, n'est pas rare. Une simple recherche sur Internet déroule des pages et des pages de récits du même genre ayant parfois conduit à l'euthanasie des animaux.

Que craindre s'il s'était agi de tigres ou de lions ? Qui peut prévoir la réaction de ces animaux contraints à l'enfermement et qui parviennent à s'en échapper ? Quels accidents redouter ? Des voitures percutées, des passants bousculés, des enfants piétinés, agressés, mutilés...

Ce que certains prennent pour une anecdote sympathique cache une réalité qu'il serait bon de regarder en face. Ces animaux n'ont rien à faire dans les cirques. Contrairement à ce que l'on veut nous faire croire, ils ne s'y amusent pas. Ils y souffrent pour notre plaisir. Il suffit de visionner la vidéo ci-dessous pour s'en convaincre.

A l'heure où les collectivités oeuvrent à juste titre pour le bien-être de leurs citoyens, comment leur ouvrir les yeux face à cette misère animale travestie en spectacle et à l'enjeu sécuritaire qu'induit la présence de ces cirques dans leurs communes ? Certaines ont eu le courage d'interdire les cirques avec animaux sauvages : Roncq, Bagnolet, Creil, Roquebrune-sur-Argens, Montreuil, La Ciotat…

La meilleure façon de lutter contre ces lieux de maltraitance est ne pas acheter de billet et d'interpeller vos élus pour qu'ils refusent l'accès aux cirques sur leur territoire. S'ils mettent vos affirmations en doute, sollicitez juste 60 secondes de leur temps et envoyez-leur le lien de la vidéo de PETA !

Ensemble, nous y arriverons. Pour eux.